Innovations sur le marché de l’activewear

22 juillet 2019

Les matières à fonction sont entrées en trombe sur le marché de l’activewear. Qu’elles luttent ou protègent, résistent ou régulent, tous ces matières n’ont qu’un seul but : offrir des performances accrues pour un confort et un bien-être inégalés. Mais aujourd’hui les consommateurs savent qu’ils peuvent en attendre encore plus : comprimer et stimuler, isoler et réchauffer, absorber et protéger. Aujourd’hui on peut « empiler » les technologies, combiner les actions pour doubler les effets, cumuler les fonctions. Jusqu’à offrir du 3 en 1 : compression + protection + fraîcheur.

Coup de projecteur sur les 5 fonctions capitales de l’activewear :

1- ANTI-UV
Sont dits anti-UV les tissus dotés d’un indice de protection UPF+50 et donc capables, par leur composition ou leur construction, de bloquer le passage du rayonnement solaire en réfléchissant 98% des rayons UV. Si une exposition mesurée aux rayons UV, et UVB en particulier, peut avoir des bienfaits sur la santé, la surexposition aux UVA, entre autres, est facteur de risques avec des dommages irréversibles sur la peau ou les yeux.

2- COMPRESSION SHAPEWEAR
Qu’ils soient compressifs ou à effet shaping, ces tissus-maille à forte élasticité visent à offrir un maximum de confort. Les mailles shapewear sont ainsi appelées lorsque que leur structure et leur élasticité permettent de galber le corps, redessiner la silhouette, sculpter les formes. Les tissus sont dits compressifs dès lors que leur action permet de favoriser le retour veineux et accélère ainsi la récupération. L’amélioration des performances n’a quant à elle pas été prouvée scientifiquement.

3 – RÉSISTANCE AU CHLORE / RÉSISTANCE À L’EAU SALÉE
Les produits chimiques utilisés pour le traitement des eaux de piscine et la concentration en sel des mers et océans sont responsables de la dégradation des textiles destinés aux maillots de bain et au swimwear en général, et composés en partie par de l’élasthanne.

4 – ISOTHERMIE
Les tissus et mailles sont appelés « thermorégulants », « thermiques » ou « climatiques » lorsqu’ils contribuent par leur construction, leur composition, leur technologie, à réguler la température du corps. Cette régulation peut se faire soit en isolant du froid ou du chaud, soit en assurant
un transfert rapide de l’humidité (transpiration) vers l’extérieur en maintenant le corps au sec, soit en favorisant par action physique une sensation de fraicheur ou de chaleur.

5 – SÉCHAGE RAPIDE
Certains textiles, comme le coton, particulièrement hydrophiles absorbent l’humidité créée par la transpiration et agissent comme de véritables éponges. Ils conservent alors le corps dans une sensation d’humidité et d’inconfort. D’autres tissus, notamment synthétiques comme le polyester, ont un pouvoir absorbant très faible. Leurs fibres hydrophobes repoussent les gouttelettes d’eau. Elles transportent rapidement la transpiration vers
l’extérieur, permettant ainsi au tissu de sécher rapidement.

 

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux